Noël Mamère soutient les syndicalistes de l’usine Renault-Nissan de Canton au Mississippi
Partager

Noël Mamère soutient la campagne conduite par les syndicalistes de l’usine Renault-Nissan de Canton (Mississippi) contre les pratiques antisyndicales de Carlos Ghosn.

Les ouvriers de cette usine, très majoritairement afro-américains, sont empêchés de de syndiquer et doivent faire face à de nombreuses menaces de la part du management de Renault-Nissan (menaces de délocalisation, intimidations, vexations, menaces d’impact sur les avancements, etc.).

Leur demande est pourtant simple : l’organisation d’une élection syndicale non faussée et libre de toute pression managériale permettant aux ouvriers de l’usine de choisir en conscience de se syndiquer ou non.

Sensible à la cause de ces travailleurs, de nombreux députés, dont Noël Mamère, ont co-signé avec Monsieur le Député Christian Hutin en juin 2016 une lettre à destination de Carlos Ghosn pour que soit mis fin à ces pratiques sociales non durables et d’un autre temps exercées par Renault-Nissan.

Ce courrier est resté sans réponse tout comme les nombreuses sollicitations ministérielles de l’Etat actionnaire auprès de Carlos Ghosn dans ce dossier. Pourtant Carlos Ghosn est bel et bien informé de la situation. Il était encore dans l’usine de Canton en novembre dernier.

Face à l’inertie de Carlos Ghosn, à la dégradation des conditions de travail des ouvriers Renault-Nissan à Canton et à l’intensification des pratiques managériales antisyndicales, les syndicalistes ont décidé d’organiser une marche pour les droits civiques le 4 mars 2017 en présence notamment de Bernie Sanders, candidat aux primaires démocrates lors de l’élection présidentielle américaine.

Voici la vidéo de soutien que Noël Mamère leur adresse aujourd’hui :